Jardin de DROOG Amsterdam, avec Claude Pasquer


Un large patio intérieur de 150 m² en pleine terre, entouré de

façades aux murs blancs, multiplicité d’accès et une interaction permanente entre extérieur et intérieur

Une esthétique de la durabilité, réutiliser un matériau rustique, le grillage à poules, associer ce matériau issu de l’industrie à la dynamique végétale est le fil conducteur de la composition du jardin.

Le Champicomposteur©, bien connu, change de destination, pour devenir  le Champiwoodstock©, 2,60m de haut. Symbole de vie, il illustre la place de l’homme dans son environnement en proposant de s’y asseoir.

 

Une ambiance de conte où s’entremêlent nature et artifice

La verticalité du végétal en réponse à la présence forte des batis.

 

Les vieux arrosoirs deviennent support pour grimpantes, glycines, bignonias...et raconter ainsi leur histoire à eux.

 

Le jeu de rôle est complètement explicite quand une ondulation de grillage, le Woodstockchair © permet de s’assoir confortablement, de stocker du bois et d’abriter les auxiliaires, amis du jardin.

 

Clin d’œil à la dimension symbolique, l’homme sachant « se repose » sur la biodiversité.

 

 

Le jardin Droog propose une ambiance de conte où s’entremêlent nature et artifice.